Ils avaient loué une villa en Croatie et se retrouvent sur un terrain vague ~ Jason Smith Immobilier
google-site-verification: google28fa5457cfc05a09.html

Ils avaient loué une villa en Croatie et se retrouvent sur un terrain vague

Deux touristes françaises et leurs amis qui cherchaient une maison à louer pour cet été, ont été victimes d’une arnaque, comme il en existe de plus en plus sur Internet.

Ils croyaient avoir trouvé une villa de rêve pour leurs vacances. Mais le rêve s’est transformé en cauchemar. Deux jeunes Françaises, Chloé et Julie, et leurs amis réservent sur le site Booking une propriété sur l’île de Hvar en Croatie. À leur arrivée, c’est la stupeur: la somptueuse villa louée plus de 6200 euros pour deux semaines n’existe. À la place, ils trouvent un terrain vague, raconte Le Parisien-Aujourd’hui-en-France.

Arnaque de vacances : comment les éviter ? – Regarder sur Figaro Live

Pensant s’être trompés d’adresse, ils se renseignent auprès du voisinage qui leur confirme qu’ils n’y a pas d’erreur. Le groupe de douze personnes, originaire de la région parisienne et d’Orléans (Loiret), apprend que d’autres touristes ont également été arnaqués cet été. Ils tentent de contacter le propriétaire. En vain. Le numéro n’est pas attribué. Le groupe décide de contacter Booking.

Après plusieurs essais infructueux, ils parviennent à entrer en contacter avec une responsable qui leur propose un remboursement sous dix jours ouvrés. Contacté par Le Parisien, Booking se dit «sincèrement désolé» et affirme avoir «remboursé la totalité de la réservation initiale». Ce que confirme Chloé: «Le remboursement est en cours de traitement actuellement». L’annonce pour la «Villa Felipa» a également été supprimée du site de réservation.

Mais selon les deux jeunes femmes, elles n’auraient pas obtenu gain de cause si elles n’avaient pas raconté leur histoire sur Twitter. Leurs tweets ont en effet été relayés des milliers de fois et le hashtag #Croatie s’est même retrouvé sur le réseau social en tête des mots-clés mardi matin. Si le groupe a de quoi se réjouir, les deux jeunes femmes continuent d’interpeller Booking sur Twitter pour leur trouver un nouveau logement.

Une version démentie par Booking qui affirme avoir «également pris en charge la réservation d’un nouvel hébergement et nous leur avons offert une compensation financière».

Cet été semble propice aux arnaques de locations de maisons de vacances. L’association de consommateurs UFC Que Choisir a recensé, depuis mai dernier, près de 30 victimes d’offres frauduleuses publiées sur le site Abritel.

Immobilier le Figaro.fr

Article de :

  • Guillaume Errard
  • Mis à jour
  • Publié
Annuaire Belge Annuaire de Référencement - Bien de prestige