septembre 2019 ~ Jason Smith Immobilier
google-site-verification: google28fa5457cfc05a09.html

Archives

septembre 2019

5 conseils pour financer votre achat immobilier à la rentrée

Publié par Figaro Immo Le lundi 9 septembre 2019 Dans FinancerFrais et assurances Les vacances, le farniente, c’est bien terminé. Même si chacun rêve de repartir en congés, loin du tumulte de la ville ou de l’open-space, la rentrée est bel et bien arrivée ! L’occasion de donner le coup d’envoi de vos projets personnels, notamment immobiliers….

Read More

Prix de l’immobilier, un marché à 3 vitesses

La Tribune publie chaque jour des extraits issus des analyses diffusées sur Xerfi Canal. Aujourd’hui, le marché à 3 vitesses pour le prix de l’immobilier. Par Alexandre Mirlicourtois, Xerfi | 02/09/2019, 9:05 | 752 mots VIDEO Les prix de l’immobilier montent, mais pas partout. Les tendances haussières à Paris en petite couronne et dans quelques…

Read More

Brexit : la Cour suprême déclare illégale la suspension du Parlement, Boris Johnson fragilisé

La Cour suprême du Royaume-Uni a décidé à l’unanimité, mardi, que la suspension du Parlement imposée par Boris Johnson jusqu’au 14 octobre était « illégale, nulle et sans effet ». Le Premier ministre risque d’essuyer un feu nourri au Parlement, qui reprend ses travaux dès ce mercredi

0601929356129_web_tete.jpg

Pour la Cour suprême, tous les conseils prodigués par Boris Johnson à la Reine pour lui demander de suspendre le Parlement pendant cinq semaines en plein milieu du gué sur le Brexit, sont « illégaux ».

Timothy A. Clary/AFP

Publié à 11h53
Mis à jour à 16h58

Boris Johnson s’en relèvera-t-il ? Les 11 juges de la Cour suprême du Royaume-Uni ont infligé une énorme claque, mardi, au Premier ministre britannique : ils ont décidé à l’unanimité que sa décision de  suspendre le Parlement jusqu’au 14 octobre était non seulement « illégale », mais aussi « nulle et sans effet ». « Le Parlement n’a pas été suspendu », a même déclaré la Cour, ordonnant qu’il siège à nouveau « dès que possible ». La Chambre des Communes reprendra ses travaux dès ce mercredi matin, à 11h30 heure de Londres, dans une ambiance qui s’annonce électrique.

Petite robe noire et broche argentée, la présidente de la Cour suprême, Lady Hale, a lu d’une voix à la fois calme et ferme une décision qui, pour le Premier ministre, pouvait difficilement être pire. Pour la Cour, tous les conseils prodigués par Boris Johnson à la Reine pour lui demander de suspendre le Parlement pendant cinq semaines en plein milieu du gué sur le Brexit sont, eux aussi, « illégaux, nuls et sans effet »… De quoi, même sans l’accuser directement de lui avoir menti, mettre le Premier ministre dans une position délicate vis-à-vis d’Elizabeth II.

Read More

L’assurance-vie est-elle toujours « hors succession » ?

Dans certains cas, l’assurance-vie se retrouve dans la succession de l’assuré. Ce qui peut avoir des effets fiscaux et/ou civils.

0601896638263_web.jpg0601896638263_web.jpg

Marie-Hélène Péro-Augereau, notaire à Chevreuse, membre du Groupe Monassier : ce régime dérogatoire peut être écarté lorsque les primes versées par l’assuré sont « manifestement exagérées par rapport aux facultés du défunt ».

DR :

Par Marie Helene PERO AUGEREAU HUE (notaire à Chevreuse, membre du Groupe Monassier)
Publié le 19/09 à 16h42
Mis à jour le 20/09 à 10h02
L’assurance-vie est en principe hors succession et dispose ainsi d’un régime dérogatoire au droit commun des successions et à sa fiscalité. Néanmoins, dans certains cas, l’assurance-vie se retrouve dans la succession de l’assuré. Schématiquement trois situations sont à distinguer.

La première est celle où l’intégration à la succession de l’assuré est à la fois civile et fiscale. Les sommes versées ne sont alors plus hors succession et sont réparties entre les héritiers en application des règles du Code civil. Ces sommes sont également soumises à la même fiscalité que le reste de l’actif successoral. Tel est le cas en l’absence de bénéficiaire désigné au contrat, ou encore lorsque ce dernier est décédé avant l’assuré.

Read More

Boris Johnson forced to cut short US trip and fly back to parliament

Boris Johnson forced to cut short US trip and fly back to parliament after humiliating Supreme Court ruling

Prime minister suggests second suspension possible after Brexit plans left in ruins

Boris Johnson has been forced to cut short his trip to the US in the wake of a humiliating Supreme Court ruling which declared his decision to suspend parliament unlawful.

Responding to the explosive decision for the first time, the PM told reporters in New York that he “strongly disagrees” with the verdict but said parliament “will come back”.

The prime minister also said his “preference” was for parliament to be prorogued again so a Queen’s Speech could be held.

A second suspension is not expected imminently, after the ruling left Mr Johnson’s Brexit plans in ruins.

In a pooled interview in New York, the PM said: “Obviously this is a verdict that we will respect and we respect the judicial process.

Read More
Annuaire Belge Annuaire de Référencement - Bien de prestige